Allaitement vs Écologie


Le 8 novembre 2019, se tiendra la 11ème Journée Internationale de l'Allaitement, sur Paris, organisée par La Leche League France, l'occasion de faire une petite piqûre de rappel sur ce sujet.


D’après une étude qui remonte à 2016, le taux moyen de femmes allaitantes en France serait de 68.1% à la naissance de l’enfant. Un chiffre qui décline à 40% à la 11ème semaine de l’enfant, puis à 30% aux 4 mois de l’enfant et à 18% aux 6 mois…

Ce constat est d’autant plus triste que l’allaitement est un vrai geste éco(bio)logique. Nous allons découvrir ensemble pourquoi dans cet article.

L’allaitement est le moyen normal conçu par la nature pour nourrir un enfant. Le lait maternel est produit par les mères pour être consommé par les bébés, le bébé allaité est donc le premier des locavores : sa nourriture va directement du producteur au consommateur.

Le lait est fabriqué en quantité nécessaire et suffisante pour répondre aux besoins de l’enfant, aucun gaspillage n’est alors engendré. Il est tout de suite à bonne température pour être consommé et ne nécessite pas d’être chauffé. Nul besoin de biberons, tétines, stérilisateur…pour le boire. Imaginez un peu à la différence du lait maternel, ce que le lait artificiel, exige quant à lui, pour être consommé : il faut environs 940 litres d’eau pour produire 1kg de lait entier liquide. Un 1kg de lait donne 200gr de lait en poudre et il faut donc 4700 litres d’eau pour fabriquer 1kg de lait en poudre (données publiées pour la COP21). Par ailleurs, on estime que l’alimentation artificielle d’un enfant consomme 73 kg de bois (ou équivalent énergétique) par an (pour faire bouillir biberons, tétines, chauffer l’eau), 3 litres d’eau par jour (1 litre pour diluer la poudre, 2 litres pour faire bouillir biberons et tétines). Pour 3 millions de bébés nourris au biberon, 450 millions de boites de lait sont utilisées chaque année, ce qui représente des milliers de tonnes de déchets de métal et de carton. La paléoclimatologue Nicole Petit-Maire disait déjà en 2000 : « Depuis le début du siècle, la température moyenne a augmenté de 1°C sur les continents et 0.6°C sur les océans. Lorsque l'on voit sur nos cartes les bouleversements écologiques provoqués par une si petite différence de température, on peut se rendre compte que, s’il ne modifie pas profondément sa façon d’agir, l’Homme risque d’aller vers la catastrophe. Le premier biberon réchauffé, c’est la première contribution de chaque bébé à la pollution de l’atmosphère ».

C’est également un aliment entièrement gratuit et dont le bilan carbone est équivalent à zéro. En effet, toutes les dépenses générées par l’alimentation au lait artificiel peut être très vite très importante, il faut acheter les biberons, les tétines, les goupillons pour nettoyer, le stérilisateur, le chauffe-biberon, le lait en poudre, l’eau de qualité pour diluer la poudre..etc..Le coût peut rapidement devenir lourd à assumer pour une famille aux revenus modestes dans notre pays mais il sera carrément insupportable pour bon nombre de familles dans les pays en voie de développement, lorsque les ressources naturelles en eau et en combustible ne seront plus disponibles du tout !

L’allaitement représente un vrai moyen de préserver les ressources de notre planète et de diminuer le taux de pollution ! Les mouvements écologiques ont des mots clés pour définir les produits qui nous mettent en harmonie avec la nature et ces mots conviennent tout à fait à l’allaitement. Le lait maternel est VIVANT : c’est un véritable « sang blanc ». Il est autant un aliment qu’un vaccin naturel. Il est également SAIN : les germes s’y multiplient beaucoup moins rapidement que dans le lait artificiel. Pour finir il est NATUREL : il est produit en quantité exacte pour l’enfant, ne génère pas de déchets, se suffit à lui-même, comme vu précédemment.

Par conséquent ; le lait de femme devrait être considéré comme une ressource mondiale à protéger, il est l’aliment humain normal de nos enfants, il représente un moyen de préserver les ressources de notre planète (comme l’eau) et de diminuer le taux de pollution. Il est un des meilleurs vaccins pour garantir la santé de nos enfants. « Si tous les bébés (partout dans le monde) étaient nourris uniquement de lait maternel de leur naissance jusqu’à 6 mois, environs 800 000 vies seraient sauvées chaque année » estime France Beguin experte en nutrition pour l’UNICEF…pour rappel !


#allaitementmaternel #avantages #maternageproximal #nourrirausein #laitmaternel

0 vue

2019-2020 - Margot&Co®  Baby planner et coach périnatal - tous droits réservés (cf mentions légales).